Congé sabbatique, reconversion… Comment opérer une transition professionnelle qui a du sens ?

La pandémie de Covid-19 a bouleversé notre quotidien, remettant en question nos modes de vie. Envie de consommer plus local, de vivre plus “slow life”, de travailler moins pour avoir plus de temps libre… Et surtout d’être plus utile. Comment allier transition professionnelle et quête de sens ? Voici quelques pistes.

Travailler Autrement 

La crise sanitaire et le confinement ont créé de nouvelles habitudes (télétravail, recentrage sur la vie de famille) et nous ont amené à nous questionner sur la priorisation de nos valeurs. Si certains ont éprouvé une confirmation de l’utilité de leur travail, pour d’autres la crise a été vécu comme une rupture, une remise en cause. 

De nombreux Français se sont dit prêts à réduire leur temps de travail pour avoir plus de temps libre. Travailler, oui, mais avec un vrai besoin d’autonomie, de liberté. Comment opérer un changement professionnel en douceur ? Faire un travail qui soit une source d’épanouissement, porteur de sens ? Vous avez plusieurs options.

Le congé sabbatique

53% des Français ont déjà envisagé un congé sabbatique (sondage OnePoll). C’est une bonne occasion de prendre du temps pour soi, pour réfléchir et parfois même pour éviter le burn-out ! D’une durée de 6 à 11 mois, ce congé non payé permet de sortir des sentiers battus.

La rupture conventionnelle

Si votre entreprise est partante, cela permet en effet de bénéficier des allocations chômage et de pouvoir se retourner en douceur.

La reconversion

Autre option, une reconversion vers un domaine qui vous motive, vous inspire. Il est parfois nécessaire de faire un break, de créer une rupture pour s’investir dans l’utile. Pensez au CPF qui peut vous aider à financement une formation pour votre reconversion !

Un projet solidaire 

Parfois, on a envie de s’engager, sans savoir vraiment comment le faire. Il existe de nombreuses pistes à explorer : 

UN TOUR DE FRANCE CONTRE LE CANCER
Tour de France des rencontres en partenariat avec La ligue contre le cancer
  • Voyager autrement, de façon plus responsable et solidaire (ex un tour de France contre le cancer).
  • Se faire financer via le crowdfunding en fédérant une communauté autour de votre projet.
  • S’investir dans un projet engagé pour sa région, son département.
  • Trouver un sponsor, une entreprise (la vôtre peut-être) qui financera votre projet autour de valeurs communes.

Si vous ne trouvez pas de projet auquel vous greffer, pourquoi ne pas créer le vôtre ? Chez GlobeDreamers, on vous aide à réfléchir dans votre quête de sens pour créer un projet simple, utile et vous épanouir. N’oubliez pas : on peut très bien allier humanitaire et ludique ! 

Ces publications peuvent vous interesser aussi